18 au 25 mars séjour en Valgaudemar et Champsaur

Nous sommes 16 pour ce séjour commun « raquettes et ski » loin de nos bases habituelles. Après un voyage sans problème, en dehors des vacances et un dimanche privé des poids lourds, nous arrivons comme prévu en fin d’après midi à la Chapelle en Valgaudemar. La vallée est étroite, il y a beaucoup de neige, il fait frais et le village est un peu désert. photos J0

19 mars (J1) : pour ce premier jour skieurs et raquetteurs choisissent des itinéraires différents :
– Prudents les raquetteurs choisissent d’explorer le fond du vallon en direction du refuge du Gioberney ; malgré le très beau temps l’exercice est compliqué par de nombreuses coulées et par ici et là de petites avalanches  qui finiront par nous stopper à la hauteur du refuge du Clot (à 1300m d’altitude il y a largement plus d’un mètre de neige !). Peu de dénivelé mais longue distance et c’est très sagement que nous regagnons notre confortable gîte.
– Pour les skieurs direction le massif du Dévoly à une cinquantaine de kilomètres de la Chapelle. Départ du hameau de Lachaup, pour une prise de contact avec le massif dans le vallon de Cul Froid ( c’est son nom !) en en direction de la Rama. Le brouillard  s’étant invité dans la montée , il  nous fera stopper au col sous le sommet. La qualité de neige pour la descente ne fut au rendez-vous , mais pour une première ce fut une belle course !
=> les photos  de la journée : ski  raquettes

20 mars (J2) : tous ensemble nous tentons notre chance dans une vallée aux reliefs plus doux à savoir Le Dévoluy:
– Au début grand et chaud soleil, la trace est faite mais en vue du col de Rabou (1892m  quand même !) le temps se couvre il fait très froid et on n’ira pas plus loin. Heureusement un peu plus bas une cabane accueillante nous permet de déjeuner au sec rejoints par les skieurs un moment dispersés dans le brouillard.
– Pour les skieurs bien que la sortie soit  commune avec  les raquettes , nous  avons démarré par un itinéraire « bis » par la forêt histoire de repérer les combes poudreuses pour la descente. Mais de nouveau rattrapé dans la monté par le brouillard ( comme la veille ) sous le col de Rabou , nous ferons demi-tour ( après avoir récupéré tout le monde )  pour aller manger avec nos camarades à la cabane .
A signaler au retour (et là tous ensemble !) une belle visite et dégustation de liqueurs locales dans une distillerie.
=> les photos  de la journée :  ski   raquettes

21 mars (J3) : le Dévoluy c’est bien mais un peu loin donc les raquetteurs choisissent de rester en Valgaudemar. Départ du hameau des Andrieux pour un objectif ambitieux les lacs de Pétarel (2220m!); on commence par un joli petit sentier (forcément c’est le GR) qui monte en zigzags dans une belle forêt pas trop enneigée. Mais ça ne dure pas, à 1500m les épaisseurs de neige sont importantes, le balisage est irrégulier et en plus GPS et Iphigénie sont en désaccord. Dans ces conditions le mieux c’est de déjeuner dans une clairière avec vue sur les premiers sommets de l’Olan au nord et de redescendre tranquillement par le même itinéraire.
Les skieurs ont choisi de partir de Mouline en Champsaur, une vallée parallèle au Valgaudemar pour le col de Font froide. D’abord en forêt  nous remontons le vallon jusqu’à la cabane de  Peyron-Roux. Après avoir traversé plusieurs  grosses coulées , nous prenons la direction la direction d’un impressionnant verrou, que nous franchirons par sa droite. En haut, la vallée  s’élargit et nous atteignons le col sans difficulté. D’un petit sommet à sa droite , nous profiterons du panorama ( pas tous en même temps par manque de places disponibles!) sur le massif de l’Olan, et la Meije. Une petite pause, avant d’attaquer la descente de 1450m  pour rejoindre le fourgon et le pittoresque Bar-Tabac-Boucherie de St Firmin pour une bière bien mérité !
=> les photos  de la journée :  ski raquettes

22 mars(J4) : le groupe change de site d’hébergement pour se rendre en Champsaur plus au sud exactement à St Michel de Chaillol. La balade du jour se trouve pas loin d’Orcières, le point de départ pas facile à trouver, un lieu dit Les Ricoux – Clot David. Très beau temps , site fréquenté et tracé, ce qui nous permet d’aller en compagnie des skieurs jusqu’à la côte 2200 environ arrêtés par un départ de plaque au dessus de nos têtes. Le point de vue est magnifique sur le massif du Chaillol et la station d’Orcières. Au retour première halte (mais pas la dernière) au bistrot de Pont de Fossé avant de gagner notre gîte à St Michel.
=> les photos  de la journée : ski raquettes

23 mars (J5) : c’est le grand jour le Vieux Chaillol (3163m)  pour les skieurs et le col de la Pisse (2354m) pour les raquetteurs  sont nos objectifs. Le temps est radieux, il y a du monde au départ et un bel embouteillage dans le « mur » qui mène au col de la Pisse mais pas d’accident ni surtout de collision entre skieurs et raquetteurs ; une fois les choses calmées chaque groupe continue sa progression et atteint brillamment son objectif et même un peu plus pour les raquetteurs qui vont déjeuner sur une improbable crête séparant le col de la Pisse et le pic du Tourond.
=> les photos  de la journée : ski raquettes

24 mars(J6): toujours du grand beau temps, les deux groupes réunis se dirigent au sud d’Orcières , point de départ le hameau d’Archinard en direction de la Recula. Ascension courte mais raide qui finit sur une crête spectaculaire et aérienne à la côte 2549m, mais au delà ça « craint « comme on dit. Nous revenons déjeuner au col dans un lieu plus accueillant tous ensemble avant de descendre chacun à son rythme.
=> les photos  de la journée : ski raquettes

C’est déjà la fin et le temps des remerciements : nos « hébergeuses  » tant à La Chapelle qu’à St Michel, la météo, la logistique liquide, et surtout tous les participants pour leur motivation, leur solidarité et leur bonne humeur. photos J7

Un grand MERCI pour les photographes :
– Gilles et  Guytou pour les photos du ski
– Geneviève pour les photos de la raquettes

En bonus : Les vidéos ski de Gilles ici (vidéos ski de Gene sur J6 raquettes)

compteur pour blog