24 au 26 février Pic Montardo 2833m

Légère inquiétude pour les 6 participants au départ du parking du Val de Valarties ce vendredi : il pleut légèrement et il fait très doux. Mais à mesure que nous montons sur le GR 11 dans les lacets courts qui mènent au lac de la Restanca, les nuages prennent de la hauteur, le soleil apparaît comme nous arrivons au refuge. Après s’être restaurés, sur le conseil du gardien du refuge, nous décidons de nous rendre à l’Estany del Mar (2260m). Pour cela il faut aller de l’autre coté du lac de la Restanca pour finir par trouver non sans mal un couloir raide qui après un grand nombre de virages conduit à l’Estany. Paysage grandiose – lac tout blanc entouré d’une muraille de crêtes abruptes, le tout sous un soleil déjà chaud ; prudence pour descendre jusqu’au refuge où nous prenons nos quartiers dans une ambiance calme pour un vendredi soir. Refuge agréable (douches chaudes !) gardien sympathique,bon accueil et bonne nourriture.

Au matin du 25 le ciel est tout bleu, la température clémente ;  c’est avec un fort mental que nous gravissons la rude pente qui conduit à l’Estany deth Cap deth Port (2229m) que l’on traverse sans complexe. Le deuxième raidillon se situe à l’est pour franchir le Coll de Crestada (2475m), il faut se glisser entre les rochers qui gardent le col de part et d’autre. Au-delà curieusement le relief s’aplanit, on laisse à droite l’itinéraire du refuge Ventosa, tout droit celui de Colomers pour filer à gauche flanc sud ensoleillé vers le Petit Montardo. Malgré la pente on est toujours en raquettes et ce jusqu’à la crête et le col du Montardo. Le Montardo (le grand !) se dresse devant nous au nord et pour plus de sécurité nous montons en crampons. Au sommet le paysage est somptueux, un 360 degrés à couper le souffle de la Sierra de Cadi au Bigorre en passant par les sommets ariègeois, la Punta Alta les Besiberri, l’Aneto etc…et on voit même les voitures 1600m plus bas ! Chose exceptionnelle un 25 février nous déjeunons au sommet où nous sommes restés plus d’une heure. Descente sans histoire malgré quelques glissades (ah ces raquettes !) ; au refuge c’est samedi soir, ambiance espagnole garantie.

Le dernier jour il était prévu de descendre tout simplement mais il fait si beau que nous nous dirigeons vers le vallon de Rius, une petite hésitation de parcours a failli nous conduire au Tossau de Mar (2751m) ! mais ce sera pour une autre fois, dans le vallon de Rius c’est quand même magnifique, nous nous arrêtons dans le cirque de Rius à quelques centaines de mètres de l’Estany du même nom pour redescendre déjeuner à la cabane de Rius. Trop courte séance de bronzing et de paresse sur les rochers avant la descente pittoresque sur la rive gauche de l’Arriu où heureusement quelques cairns permettent de ne pas se perdre dans le torrent et de reprendre la piste menant au parking. Les voitures sont déjà là, que ce séjour fut court !

Merci à tous, véritable équipe de choc pour cette rando rondement menée.

les photos d’Isabelle par ici

les photos d’Antoine par là

compteur de visite