Week end pascal au refuge Ventosa y Calvell 2219m

Ce samedi au départ de la rando à Caldes de Boi c’est vraiment l’hiver avec un vent violent et de la neige à volonté! Après avoir pris quelques renseignements auprès d’un agent d’accueil francophone on démarre bien couverts en direction du grand lac de Cavallers que l’on surplombe longuement avant d’attaquer la rude ascension qui mène directement au refuge . Heureusement l’itinéraire est balisé par des piquets jaunes qui émergent de la couche de neige. On parvient somme toute sans trop de difficultés au refuge, même pas mouillés. Il y a beaucoup de monde en cette veille de Pâques mais on s’installe et on regarde tomber la neige en se demandant ce que nous réserve le lendemain .

Le lendemain il fait un temps magnifique , plus un seul nuage mais encore un peu de vent ; très prudents en raison des chutes de neige de la veille on choisit un itinéraire pas trop exposé jusqu’au col Colomers(2572m). La  situation étant favorable on descend jusqu’au refuge de Colomers au dessus de l’Estang Major (en catalan?) où  on déjeune au soleil et au sec sur la plateforme d’atterrissage des hélicoptères. Le temps étant toujours magnifique- sans vent désormais- on décide de revenir à notre base par le Port de Colieto (2601m); ce sera UPL( un peu long) , la chaleur intense travaille les organismes , après la descente du col il y encore du chemin et une bonne remontée pour atteindre enfin le refuge. Surprise peu de monde ce qui n’est pas un inconvénient pour ce refuge coquet et sympathique mais exigu et où on mange très bien avec un petit déjeuner vraiment conséquent .

La « bambère » de la veille a laissé des traces , le vent a repris (du sud ce coup-ci) mais le ciel est dégagé . On s’est décidé pour un objectif « light » : le col de Tumeneia (2604m) ; après quelques jolis combes et passages délicats on s’arrête en peu en dessous, les derniers mètres obligeant à couper des pentes chargées. Le tuc des Monges est au dessus de nous mais il faut penser au retour et nous descendons au refuge pour consommer nos dernières réserves alimentaires. Le retour à Caldes sera long , le redoux à ramolli la neige et elle a même disparu après le lac de Cavallers ; en deux jours on a eu l’hiver et presque l’été! Après le pot traditionnel en terrasse à Barruera retour à Pau. Bravo à tous pour ce mini séjour très agréable dans un décor de rêve!

Photos d’Isabelle par ici

compteur html